DIGICOD : 1ère cohorte française de l’arthrose des mains

DIGICOD : 1ère cohorte française de l’arthrose des mains

L’étude DIGICOD a pour objectif de déterminer des signes cliniques, biologiques, et radiographiques permettant de prévoir la progression de l’arthrose des mains également appelée arthrose « digitale ».

arthrose-des-mainsA terme, cette étude permettrait d’avoir une meilleure connaissance de l’évolution de cette affection. 500 patients seront inclus sur une période de deux ans et demi et seront ensuite suivis durant 6 ans à l’hôpital Saint-Antoine. Le suivi est d’une visite par an comportant différents examens (consultation tous les ans, prélèvement sanguin au début au milieu et en fin d’étude, radiographies, questionnaires…). Cette étude permettra de définir pour chaque patient un pronostic plus précis, et d’affiner la connaissance des facteurs de risques de l’arthrose.

L’étude a débuté en mai 2013 et compte à ce jour plus de 100 patients inclus. Les premiers résultats sont attendus pour 2016.

Si vous êtes intéressé  pour participer à DIGICOD , ou si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous connecter sur notre site DIGICOD

Interview du  Dr Jérémie SELLAM

Dr. Jérémie SELLAMQu’est-ce que l’arthrose ?

« L’arthrose est la pathologie la plus fréquente en rhumatologie. Elle touche  plus de 6 millions de personnes en France.  Les symptômes de l’arthrose peuvent débuter dès 40 ans : douleurs dîtes mécaniques, c’est-à-dire à  l’usage, des articulations, principalement les genoux, les hanches, les mains (dont la base du pouce), le rachis lombaire et cervical, et une gêne fonctionnelle lorsque le patient marche, écrit… Les facteurs de risque d’arthrose sont nombreux : antécédents familiaux, prédominance féminine, certains facteurs mécaniques, obésité. A l’heure actuelle, il n’y a que des traitements dits symptomatiques pour traiter la douleur. Ils peuvent atténuer une crise mais ne bloquent pas l’évolution de la maladie.

L’arthrose des genoux ou des hanches a déjà fait l’objet de nombreux travaux de recherche mais on manque de données précises sur les facteurs de risque, l’évolution de la localisation aux mains, c’est-à-dire de l’arthrose digitale. Cette localisation comprend à la fois l’articulation de la base du pouce mais également les articulations interphalangiennes. »

Face à ce constat, le Pr BERENBAUM et le Dr SELLAM  ont mis en place la 1ère cohorte de patients souffrant d’arthrose des mains.

Quels sont les objectifs de la cohorte ?

« Déterminer les facteurs cliniques, biologiques ou radiographiques prédictifs de l’évolution radiographique de l’arthrose digitale.  Evaluer la prévalence et les facteurs de risque de l’arthrose digitale érosive (forme destructrice d’arthrose digitale particulièrement douloureuse et invalidante). Des analyses intermédiaires seront effectuées à 3 ans. »

Comment participer à cette étude ?

« Les patients sont adressés par les consultations hospitalières et par les rhumatologues libéraux. En effet, un patient peut en parler à son médecin qui contactera l’équipe DIGICOD. Il y a des critères pour rentrer dans la cohorte (cf tableau des critères d’inclusion et d’exclusion). Le médecin référent reste celui qui a adressé le patient. Des visites sont prévues annuellement, dans le cadre du soin courant et de la prise en charge habituelle des patients. Lors des consultations de suivi, une évaluation complète de l’arthrose des mains à l’aide de différents outils cliniques et radiographiques est réalisée pour permettre de juger prospectivement l’évolution clinique et radiographique de l’arthrose des mains. Des radiographies des autres localisations articulaires symptomatiques sont également réalisées.

Il s’agit aussi d’une consultation hospitalière de prise en charge de l’arthrose : le patient paie donc sa consultation et ses examens standards comme toute consultation à l’hôpital, le remboursement étant effectué ensuite par la sécurité sociale et la mutuelle. »

Tableau récapitulatif des examens

Tableau récapitulatif des examens

Perspectives…

« La constitution de la cohorte DIGICOD contribuera à mieux connaître le cours évolutif de l’arthrose des mains et peut-être à identifier des groupes de patients les plus sévères et les plus à mêmes de bénéficier d’une prise en charge rhumatologique étroite ou de recevoir les futurs traitements de l’arthrose. Ainsi le clinicien pourra-t-il définir pour chaque patient un pronostic plus précis, délivrer une information plus adaptée et identifier des facteurs de risque modifiables sur lesquels il serait possible d’agir afin de retarder l’évolution de la maladie. »

Service rhumatologie

Service : Rhumatologie

Chef de service

Pr FRANCIS BERENBAUM

Assistante sociale HEIKE MATENAER
Assistante sociale LAURENCE BRIAND
Cadre de Santé OLIVIER LASSALLE
01 49 28 21 59

Unité : Rhumatologie

Responsable UF : Pr FRANCIS BERENBAUM

Liste des consultations

Sans consultation

  • Dr Laurence LE GARS (PHPT)