Service de Gastroentérologie et Nutrition

SERVICE DE GASTROENTÉROLOGIE ET NUTRITION

L’équipe soignante du service de Gastro-entérologie et Nutrition de l’Hôpital Saint-Antoine accueille et prend en charge toutes les maladies du tube digestif, et leur réhabilitation fonctionnelle et nutritionnelle. L’équipe médicale a une expertise particulière reconnue de soins et de recherche dans les domaines du diagnostic, du suivi et du traitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique), des infections intestinales (notamment à clostridioides difficile), des manifestations digestives des déficits immunitaires, et des cancers digestifs liés à l’inflammation intestinale. 

Dans le domaine nouveau de l’impact du microbiote intestinal sur l’origine des maladies digestives, leur évolution et leur traitement, le service a acquis ces dernières années une notoriété nationale et internationale, avec une activité de soins et de recherche forte et croissante.

Dans un souci d’optimisation des prises en charge et des chemins patients, le service a établi des collaborations structurées avec les autres équipes de l’hôpital Saint-Antoine, notamment l’endoscopie et la chirurgie digestive, l’oncologie digestive, le service d’accueil des urgences et les réanimations, les plateaux techniques d’imagerie et d’anatomie pathologique, et la pharmacie.

L'équipe

Liste des médecins

Service : Gastroentérologie et nutrition

Chef de service

Pr LAURENT BEAUGERIE

01 71 97 04 28

Unité : Gastro-entérologie et nutrition

Responsable UF : Pr LAURENT BEAUGERIE

Liste des consultations

Sans consultation

  • Dr STEPHANIE VIENNOT (PRATTACH)

CV à consulter

Pr Laurent BEAUGERIE

Fonction: Chef de service, Professeur des Universités – Praticien Hospitalier
Contact- secrétariat : isabelle.delranc@aphp.fr – 01 49 28 31 71
.
Laurent Beaugerie dirige le service de Gastro-entérologie de l’Hôpital Saint-Antoine depuis 2015. Il est professeur d’hépato-gastro-entérologie à Sorbonne Université, ancien Président de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie, membre de l’Association Américaine de Gastro-Entérologie. Après des études médicales à Tours, Laurent Beaugerie a toujours exercé à l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris. Il a obtenu une Thèse de Sciences pour l’étude des transports intestinaux des monosaccharides, et développé en parallèle une recherche clinique sur les complications digestives du SIDA, les infections intestinales, notamment à Clostridioides difficile, et les colites microscopiques médicamenteuses. Au début des années 2000, il a initié et coordonné la cohorte observationnelle CESAME, destinée à comprendre et prévenir les cancers associés aux maladies inflammatoires intestinales (MICI, maladie de Crohn et rectocolite hémorragique) et à leurs traitements immunosuppresseurs. Avec toute l’équipe de son service, il est engagé dans la recherche clinique sur l’histoire naturelle des MICI, leurs complications, et la balance bénéfice-risque des traitements. Il est aussi directeur scientifique de la cohorte Européenne observationnelle I-CARE, et a publié plus de 300 articles indexés dans la littérature internationale.
.
Médecins temps pleins

Dr Anne BOURRIER

Fonction : Praticien Hospitalier
Contact – secrétariat : christine.huysmans@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 72
.
Anne Bourrier est praticien hospitalier temps plein dans le service depuis 2014. Après ses études et son internat de médecine à Paris, elle a rejoint l’équipe dynamique du service de gastro-entérologie de l’hôpital St Antoine. Elle a un double diplôme en gastro-entérologie et en oncologie digestive. Elle est particulièrement impliquée dans la prise en charge des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques (MICI), assure les liens inter disciplinaires avec les médecins urgentistes, les chirurgiens digestifs et les oncologues. Elle est co-responsable d’un des 2 secteurs d’hospitalisation traditionnelle, assure des vacations hebdomadaires de consultation, d’hôpital de jour et d’endoscopie digestive. Elle s’intéresse particulièrement à la thématique de la grossesse chez les patientes atteintes de MICI. Le service, par son intermédiaire notamment, est centre de recours pour les correspondants gastro-entérologues de ville prenant en charge des patients avec des MICI compliquées et nécessitant une prise en charge rapide et spécialisée médico chirurgicale en milieu hospitalier. Elle est membre de la commission d’éthique du groupe hospitalier, membre de la commission éducation du GETAID (Groupe d’Etude Thérapeutique des Affections Inflammatoires du tube Digestif) et membre du groupe expert à l’AGEPS (Agence Générale des Equipements et Produits de Santé).
.

Dr Nicolas BENECH

Fonction : Chef de clinique – Assistant spécialiste

Contact – secrétariat :  ayten.ge@aphp.fr – 01 49 28 31 62

Nicolas Benech est diplômé de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Docteur en Gastroentérologie et titulaire d’un DESC de Pathologies Infectieuses et Tropicales. Formé durant son externat à l’Université Paris Descartes, il a ensuite effectué son internat à Lyon puis occupé un poste de Chef de clinique-Assistant spécialiste en Maladies Infectieuses et Tropicales à l’Hôpital de La Croix Rousse à Lyon avant d’être nommé Chef de clinique-Assistant spécialiste au sein du service de Gastroentérologie et Nutrition de l’hôpital Saint-Antoine depuis 2020. Après avoir suivi la formation précoce à la recherche Médecine-Science de l’Université Paris Descartes, le Dr Benech a poursuivi sa formation scientifique au cours d’une thèse de science à l’Université Lyon 1 où il s’est intéressé aux mécanismes immunitaires impliqués dans la tolérance immune au microbiote intestinal. Impliqué dans la recherche sur le microbiote et la pratique de la Transplantation de Microbiote Fécal au sein de la FHU Pacemm et de l’APHP-FMT center, il a construit une expertise clinique et scientifique au carrefour de l’Infectiologie et de la Gastroentérologie. Son activité clinique est centrée autour de la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) et de la Transplantation de Microbiote Fécal au sein de l’APHP-FMT center.

.

Dr Julien KIRCHGESNER

Fonction : Maitre de Conférences des Universités – Praticien Hospitalier
Contact- secrétariat : christine.huysmans@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 72
.
Après des études médicales à la Faculté de médecine de Strasbourg, Julien Kirchgesner a été interne des hôpitaux de Paris de 2010 à 2015. Il a alors été pendant un an lauréat de la médaille de l’AP-HP, puis a exercé la fonction de chef de clinique dans le service de Gastroentérologie et Nutrition de l’hôpital Saint-Antoine de 2016 à 2019. Parallèlement à son activité clinique spécialisée dans la prise en charge des patients atteints de MICI, il a développé à Sorbonne Université une activité de recherche en pharmacoépidémiologie afin de mieux connaître la balance bénéfice-risque des traitements immunosuppresseurs et biomédicaments dans les MICI. Il est titulaire d’un Master 2 et d’une thèse de sciences en épidémiologie clinique et a réalisé un post-doctorat en pharmaco-épidémiologie au Brigham and Women’s Hospital – Harvard Medical School à Boston (Etats-Unis d’Amérique) de 2019 à 2021. Il est impliqué dans le réseau d’étude européen des MICI (ECCO) en tant que membre élu du comité d’épidémiologie EpiCom. Au sein du service, il coordonne la recherche en pharmacoépidémiologie.
.

Dr Cécilia LANDMAN

Cécilia Landman a fait ses études médicales puis son internat d’hépato-gastroentérologie à Paris. Elle a complété sa formation médicale par un parcours de recherche (master 2 et thèse de biologie) sur la thématique du microbiote intestinal dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) à Sorbonne Université. Elle est également titulaire du DESC de cancérologie. Elle est médecin dans le service de Gastroentérologie et Nutrition depuis 2014 et a été nommée Praticien Hospitalier en 2019. Elle a suivi en 2017 une formation d’éducation thérapeutique dans les maladies chroniques. Comme les autres médecins du service, elle se spécialise dans la prise en charge des MICI et plus particulièrement, elle est responsable dans le service de l’organisation de la transition adolescents-jeunes adultes en collaboration avec les services de gastroentérologie pédiatrique. Elle participe également à l’activité d’éducation thérapeutique dans les MICI. Elle est aussi très impliquée dans l’activité de transplantation de microbiote fécal pour les infections à Clostridioides difficile récidivantes et dans le cadre de la recherche clinique chez les patients atteints de MICI.
 .

Dr Romain LEENHARDT

Fonction : Chef de Clinique – Assistant spécialiste
Contact- secrétariat : 01 49 28 31 72 –  christine.huysmans@aphp.fr
 
Romain Leenhardt est diplômé de l’Université Paris Diderot, Docteur en Gastroentérologie. Il a effectué son internat à Paris puis occupé un poste de Praticien Attaché dans le Centre d’Endoscopie Digestive de l’hôpital Saint Antoine avant d’être nommé Chef de clinique-Assistant spécialiste au sein du service de Gastroentérologie et Nutrition de l’hôpital Saint-Antoine depuis 2019. Son activité clinique et scientifique s’articule essentiellement autour de l’endoscopie digestive diagnostique et interventionnelle et des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI). Il participe activement au développement des différentes applications de l’intelligence artificielle dans le domaine de la vidéocapsule endoscopique de l’intestin grêle en assurant la mise en place et le suivi des essais cliniques.
 

Dr Isabelle NION-LARMURIER

Fonction : Praticien Hospitalier
Contact – secrétariat : isabelle.delranc@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 71
.

Isabelle Nion-Larmurier a fait des études médicales puis son internat d’hépato-gastroentérologie à la faculté Paris VI. Elle a complété sa formation médicale par un parcours de recherche avec un DEA de différenciation cellulaire et fonctions intégrées en 2000 à l’université Paris V. Elle est également titulaire d’un DIU d’endoscopie interventionnelle et d’une formation en éducation thérapeutique. Elle est médecin dans le service depuis 2001 et Praticien Hospitalier depuis 2005. Elle est spécialisée dans la prise en charge des MICI, comme les autres médecins de l’équipe, mais aussi de la maladie cœliaque et des complications digestives post-radiques. Elle assure la coordination du programme d’éducation thérapeutique (ETP) dans le service et est la co-présidente de l’AFEMI (association ETP pour les MICI) conjointement avec Corine Devos de l’AFA. Elle est très impliquée dans cette activité et fait partie de l’équipe fondatrice qui a mis au point l’étude ECIPE, première étude sur l’intérêt de l’ETP dans la prise en charge des MICI et le portfolio du MICI. Par ailleurs, ayant eu une formation en Nutrition, elle est la présidente de l’ELAN (Equipe de Liaison Alimentation Nutrition) de l’hôpital Saint Antoine au sein du Groupe Hospitalier Sorbonne Université.

Principales publications : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=nion-larmurier %20Isabelle%5Bau

Pr Philippe SEKSIK

Fonction : Professeur des Universités – Praticien Hospitalier
Contact – secrétariat : ayten.ge@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 62
.
Philippe Seksik a fait ses études médicales à Paris en parallèle d’un cursus de recherche (master, thèse de science et HDR) en écologie microbienne. Il travaille dans le service de Gastroentérologie de l’Hôpital Saint-Antoine depuis 2004 et a été nommé Professeur des Universités en 2010. Il est spécialisé dans la prise en charge des patients atteints de Maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) et dirige une équipe de recherche sur le microbiote intestinal. Il est particulièrement impliqué dans les protocoles de recherche clinique du service et dans la recherche sur le microbiote. Il assure le lien entre les étudiants en médecine et le fonctionnement du service. Il participe aux réseaux franciliens et nationaux de recherche sur les MICI.
 .

Dr Laura SIRMAI

Fonction : Assistante Spécialiste
Contact – secrétariat : isabelle.delranc@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 71

Laura Sirmai a fait ses études médicales puis son internat d’hépato-gastroentérologie à Paris. Elle a effectué sa thèse sur la thématique des fistules ano-périnéales dans la maladie de Crohn. Elle est également titulaire du DESC de cancérologie digestive et du DIU avancé de proctologie. Elle a travaillé 2 ans dans le service d’hépato- gastroentérologie de l’hôpital Bichat avant de rejoindre l’équipe de Saint-Antoine en 2020.

Pr Harry SOKOL

Fonction : Professeur des Universités – Praticien Hospitalier
Contact – secrétariat : ayten.ge@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 62
 .
Harry Sokol est professeur dans le département de Gastroentérologie de l’hôpital Saint-Antoine (APHP, Paris, France), coordinateur du centre de transplantation fécale de l’AP-HP, co-directeur de l’équipe « Microbiote, Intestin et inflammation » (INSERM CRSA), chef du groupe Imipath (INRAe, MICALIS) et coordinateur du FHU PaCeMM («Paris Center for Microbiome Medicine»).
Harry Sokol est un expert internationalement reconnu dans les domaines des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et du microbiote intestinal. Il a publié plus de 240 articles sur ces sujets. Son travail sur le rôle du microbiote intestinal dans la pathogenèse des MICI a abouti à des articles marquants décrivant les anomalies du microbiote associée aux MICI et le rôle de la bactérie commensale Faecalibacterium prausnitzii essentielle dans l’homéostasie intestinale et dans les MICI. Actuellement, son travail se concentre sur le déchiffrement des interactions microbiote intestinal-hôte dans la santé et les maladies afin de mieux comprendre leur pathogenèse et développer des traitements innovants.  A côté de la recherche fondamentale, il participe également à la recherche translationnelle, est président du Groupe Français de Transplantation Fécale, et coordonne plusieurs essais contrôlés randomisés évaluant la transplantation de microbiote fécal dans la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.
Twitter : @h_soko l
Praticiens attachés

Dr Pauline AFCHAIN

Fonction : Praticien Hospitalier Temps Plein-Service d’oncologie Pr ANDRE et Attachée au service de gastroentérologie Pr Beaugerie
Contact : secrétariat : ayten.ge@aphp.fr – Tél : 01 49 23 31 62 (gastroentérologie) ou 01 49 28 23 27 (oncologie)
.
Pauline AFCHAIN est diplômée de l’Université Paris Descartes – Docteur en Gastroentérologie, avec DESC en oncologie. Elle a effectué son internat à Paris. Elle a ensuite effectué 4 ans en tant que Chef de clinique à l’hôpital Saint+-Antoine : 2 ans dans le service de Gastroentérologie-Nutrition puis 2 ans dans le service d’oncologie. Par la suite, elle a été nommée Praticien Hospitalier en oncologie. Elle est responsable de l’activité d’oncologie du service de gastroentérologie, permettant de proposer l’accès aux essais thérapeutiques ouverts en oncologie à l’ensemble des patients pris en charge sur le site Saint Antoine. Elle anime donc le comité d’oncologie digestive et la réunion de concertation multidisciplinaire médico chirurgicale hebdomadaire du site .Elle participe activement à la recherche clinique oncologique, et est plus particulièrement impliquée dans la prise en charge des patients atteints de Tumeurs Neuroendocrines, en tant que responsable des réunions de concertation pluridisciplinaire bimensuelle de la région Paris Ile-de-France Nord Est du réseau RENATEN, certifiée par l’INCA.
.

Dr Nadia FATHALLAH

Fonction : Praticien attaché
Coordonnées secrétariat : isabelle.delranc@aphp.fr – Tél : 01 49 28 31 71
Nadia Fathallah est docteur en gastroentérologie. Elle occupe principalement le poste de médecin adjoint au service de proctologie et de gastroentérologie du GH Paris Saint-Joseph. Elle a également une activité libérale concomitante. Elle est particulièrement impliquée dans la prise en charge des lésions ano-périnéales de la maladie de Crohn, raison pour laquelle elle a intégré l’équipe de Saint Antoine depuis 2019. Elle participe activement au développement des traitements mini-invasifs des fistules anales et est responsable des injections des cellules souches mésenchymateuses dans les lésions complexes en échec du traitement médical.
Principales publications :

Secteur de soins

Consultation

Téléphone : 01 71 97 04 28

Email : consultations.hge.sat@aphp.fr

Le secteur de consultations du service de Gastroentérologie et Nutrition se situe au 7ème étage du bâtiment Caroli. Il s’agit d’un secteur commun avec le service d’Hépatologie. Il compte 9 box de consultations, où interviennent les différents gastro-entérologues du service. Certaines consultations paramédicales s’y déroulent aussi (éducation thérapeutique, coordination de transplantation de microbiote fécal, diététicienne…). Le service dispose d’un accueil physique et téléphonique afin d’enregistrer votre arrivée et de prendre rendez-vous pour une consultation future. Par ailleurs, une infirmière est présente dans l’unité ce qui permet de réaliser sur place certains examens biologiques spécialisés notamment des prélèvements sanguins, en fonction des prescriptions médicales.

Pour prendre un premier rendez-vous dans le service, les patients doivent être en possession d’un courrier d’un médecin détaillant la situation et le motif de consultation en gastroentérologie. Ce courrier est transmis aux gastro-entérologues du service via leurs secrétaires pour déterminer si la situation relève d’une consultation dans le service et dans quel délai.

Hôpital de Jour

Accueil (téléphone) : 01 71 97 0434

Le secteur d’hospitalisation de jour du service de Gastroentérologie et Nutrition se situe au 9ème étage du bâtiment Caroli. Il s’agit d’un secteur commun avec le service d’Hépatologie. Il compte 16 places (10 fauteuils et 6 lits) avec une trentaine de passages par jour. Les patients y sont majoritairement pris en charge dans le cadre du suivi de maladies chroniques et y reçoivent des traitements par voie injectable (biothérapies, chimiothérapies…). Chaque patient pris en charge en hôpital de jour bénéficie d’une consultation avec un gastroentérologue du service puis est pris en charge par un binôme infirmière/aide-soignant. Un bureau d’accueil est chargé de la planification des premiers rendez-vous et des rendez-vous futurs lorsque la prise en charge l’exige. L’unité d’hospitalisation de jour fait partie intégrante d’un service médico-universitaire, des étudiants médicaux et paramédicaux interviennent donc auprès des patients, sous la supervision de professionnels du service. Une équipe pluridisciplinaire (infirmière d’éducation thérapeutique, diététicienne, psychologue, assistante sociale…)peut être amenée à intervenir auprès des patients lors du séjour selon les besoins.

Hospitalisation complète

Accueil (téléphone) : 01 49 28 31 81

Le secteur d’hospitalisation complète du service de Gastroentérologie et Nutrition se situe au 9ème étage du bâtiment Caroli. Il compte 28 lits (dont 6 lits en chambres doubles) répartis sur deux ailes : B (12 lits) et C (16 lits). Les patients y sont hospitalisés majoritairement pour un problème aigu soit après passage au service d’accueil des urgences (SAU) de Saint Antoine, soit directement pour les patients suivis dans le service. Certains patients peuvent également être hospitalisés pour encadrer un bilan notamment endoscopique ou après transfert d’un autre établissement de santé pour une prise en charge spécialisée en centre expert (maladies inflammatoires chroniques intestinales réfractaires, infections à clostridioides difficile récidivantes…). Chaque patient hospitalisé est pris en charge par un binôme infirmière/aide-soignant et est sous la responsabilité médicale d’un interne et de médecins temps pleins du service. Il s’agit d’un service universitaire avec la présence au lit du patient d’étudiants en médecine et également d’étudiants paramédicaux. Les différents intervenants (diététicienne, psychologue, infirmière d’éducation thérapeutique, assistante sociale…) peuvent être amenés à intervenir lors de l’hospitalisation selon les besoins.

Essais thérapeutiques

Email : gastroent-rc.sat@aphp.fr

Le service de Gastroentérologie et Nutrition de l’hôpital Saint Antoine est pleinement investi dans la recherche clinique. Il dispose de plusieurs essais thérapeutiques (observationnels et interventionnels), et travaille en étroite collaboration avec l’Unité de Recherche Clinique de l’Est Parisien (URC Est). L’équipe de recherche clinique veille au bon déroulement de tous les projets de recherche, en travaillant avec les autres intervenants du service (médecins, infirmières, secrétaires…). Les principales missions sont de repérer les potentiels patients à inclure dans les essais cliniques en fonction des différents critères d’éligibilité et de les accompagner durant leur participation aux études, dans le respect des bonnes pratiques cliniques tout en veillant à leur sécurité.

Anne Olive MEDODJOU

Camille VINCENT

Camille VINCENT

Daniela MONTOYA

Intervenants

Cadre de Santé

Pauline DESPOIS, cadre de santé en secteur d’hôpital de jour et consultation

 

Eneko PELAEZ LARRA-DUMANOIS, cadre de santé en secteur d’hospitalisation complète

 

 

 

Emails: pauline.despois@aphp.fr; eneko.pelaezlarra-dumanois@aphp.fr

Téléphone : 01 49 28 31 23

Les cadres de santé sont à l’interface entre plusieurs catégories professionnelles hospitalières et leurs missions sont larges et variées. Ils veillent à assurer la sécurité et la qualité des soins mais aussi la gestion du personnel non médical en fonction du contexte sanitaire. Outre les missions de qualité des soins, ils sont attentifs à ce que le personnel paramédical puisse concilier au mieux leur vie privée et leur vie professionnelle. D’autre part, les cadres du service prennent très au sérieux le parcours des étudiants afin de leur proposer une véritable offre pédagogique indispensable pour la formation de professionnels de haut niveau.

Coordination MICI-RESOMIC

Samira LOURIMI DENGUIR

Du lundi au jeudi de 13h30 à 16h

Tél : 01.49.28.26.18

Mail : resomic.sat@aphp.fr

 

Notre secrétaire de coordination RESOMIC reçoit les appels et emails des patients suivis dans le service pour une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI). Elle travaille au quotidien en collaboration avec le médecin coordinateur qui est un des médecins temps plein du service pour coordonner la prise en charge rapide des patients. Elle s’occupe particulièrement d’organiser les consultations de semi-urgence en cas de poussée ou de nécessité d’un suivi rapproché, elle suit le traitement de certaines demandes urgentes et/ou de certains résultats (biologie, imagerie…) et informe les patients du service de leurs différents rendez-vous. Elle organise les transferts de dossiers et les consultations de transition pour les patients suivis en milieu pédiatrique. Par ailleurs, elle peut être amenée à prendre en charge les demandes de consultations rapides des médecins de ville.

Coordination transplantation de microbiotefécal

Sandrine TRUONG, IDE

Téléphone : 01.49.28.31.66

Fax: 01.86.69.70.90

Email : thuman.truong@aphp.fr

Le rôle de la coordinatrice de transplantation de microbiote fécal (TMF) est d’organiser les TMF au sein ou hors de l’hôpital Saint Antoine, majoritairement pour des infections à Clostridioides difficile récidivantes. Elle travaille en étroite collaboration avec les médecins du centre de TMF et l’équipe de l’unité de préparation en pharmacie. Elle est l’interlocutrice principale des médecins demandeurs et du patient receveur. Elle les informe et guide sur les différentes étapes d’organisation de la TMF mais aussi dans pendant et après la TMF (procédures d’administration, surveillance post TMF…). Par ailleurs elle joue aussi un rôle important dans le recrutement des donneurs de selles (volontaires sains) et dans leur validation (analyse de sang et de selles). Elle organise la collecte et la livraison des dons en pharmacie.Elle est joignable de l’extérieur par les médecins demandeurs pour avis et validation d’une indication de TMF par les médecins du centre de transplantation fécale de l’APHP.

Infirmière de coordination et d’éducation thérapeutique MICI

Isabelle Billard – (IDEC/IDE ETP)  Infirmière de coordination et d’éducation thérapeutique

Isabelle BILLARD, IDE formée en éducation thérapeutique (ETP)

Email: etp.mici.sat@aphp.fr

 

L’infirmière de coordination et d’éducation thérapeutique (IDEC/ETP) aide à la prise en charge globale et personnalisée des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) suivis dans le service. Elle intervient dès l’annonce du diagnostic pour évaluer les besoins et les attentes des patients ainsi que pour accompagner et soutenir la prise en charge médicale. Elle contribue ainsi à garantir le bien-être du patient. Elle a également pour mission de coordonner le parcours de soins du patient et d’organiser les soins de support en fonction des besoins en collaboration avec l’ensemble de l’équipe (médecins, équipe infirmière, secrétaire, diététicienne, psychologue, assistante sociale…).Elle est particulièrement impliquée dans le parcours d’éducation thérapeutique avec entre autre la mise en place et l’animation d’ateliers collectifs. Elle assure également l’accompagnement et le suivi des traitements des patients.

Diététicienne

Mme Amélie BIZEC

Téléphone : 01 49 28 20 57

Email : amelie.bizec@aphp.fr

Diététicienne dans le service, elle peut vous accompagner afin de répondre à vos questions concernant votre alimentation ou faire face aux difficultés alimentaires que vous pourriez rencontrer. Elle intervient en hospitalisation mais également sur demande de l’équipe médicale en hôpital de jour ou lors d’une consultation dédiée (mardi après-midi). Ses missions principales sont la prise en charge d’une dénutrition ou d’un surpoids et la mise en place ou le suivi de différents régimes alimentaires (alimentation sans résidu, alimentation sans bouchon,…). Formée à l’éducation thérapeutique, un atelier collectif est également disponible pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI)afin d’échanger en groupe sur l’alimentation.

Psychologue

Delphine LIBEAUT, psychologue clinicienne

Téléphone: 01.49.8.28.29.79

Email : libeautdelphine@aol.com

 

La psychologue clinicienne intervient dans diverses situations : au lit du malade lors de l’annonce de la maladie ou pour des entretiens ponctuels de soutien, mais également auprès des familles et des proches. Elle reçoit les patients, en ambulatoire, sur rendez-vous pour les accompagner dans leurs réflexions autour de leur pathologie. Elle peut aussi mettre en lien le patient avec des professionnels libéraux si sa demande se concentre sur une démarche de psychothérapie. Impliquée dans l’équipe, elle participe au projet du service et est en lien permanent avec l’équipe médicale et paramédicale.

Assistante sociale

Mme Fortunaise OLMOS

Assistante sociale des Patients

Téléphone : 01.49.28.31.82.

Courriel : fortunaise.olmos@aphp.fr

Le service social hospitalier informe, conseille, oriente et soutient les personnes accueillies et leurs familles, les aide dans leurs démarches administratives liées à l’hospitalisation et à la maladie et leur assure écoute et soutien dans le respect du secret professionnel. Dans le service de Gastroentérologie, les missions de l’assistante sociale s’inscrivent dans le cadre d’un projet élaboré avec le patient et/ou ses proches en veillant à préserver son autonomie. En prenant en compte les répercussions de la maladie chronique dans les différents secteurs de vie du patient (emploi, famille, ressources, invalidité, accès aux droits, etc.), son action a pour objectif de l’aider à résoudre ou à limiter les difficultés rencontrées afin que ces dernières ne soient pas un frein pour les soins.

Secrétariat médical

Secrétariat

Fax : 01 49 28 31 88

Si vous êtes suivi dans le service, vous pouvez contacter par email ou par téléphone la secrétaire de votre médecin référent (qui vous suit en consultation).

Si vous n’avez jamais consulté ou été hospitalisé dans le service, vous pouvez transmettre par email, fax ou voie postale, le courrier d’un médecin détaillant la situation et le motif de consultation en gastroentérologie. Ce courrier est transmis aux gastro-entérologues du service via leurs secrétaires pour déterminer si la situation relève d’une consultation dans le service et dans quel délai.

Mme Isabelle DELRANC : Téléphone : 01 49 28 31 71, email : isabelle.delranc@aphp.fr

Secrétariat des médecins suivants : Pr Laurent BEAUGERIE (PU-PH), Dr Nadia FATHALLAH (PA) Dr Isabelle NION-LARMURIER (PH), Dr Laura SIRMAI (Assistante-Spécialiste).

Mme Ayten YALAP-ADLUN : Téléphone : 01 49 28 31 62, email : ayten.ge@aphp.fr

Secrétariat des médecins suivants : Dr Pauline AFCHAIN (PA), Dr Nicolas BENECH (CCA), Pr Philippe SEKSIK (PU-PH), Pr Harry SOKOL (PU-PH), Dr Jean-David ZEITOUN (PA).

Mme Christine HUYSMANS Téléphone : 01 49 28 31 72, email : christine.huysman@aphp.fr 

Secrétariat des médecins suivants : Dr Anne BOURRIER (PH), Dr Julien KIRCHGESNER (MCU-PH), Dr Cécilia LANDMAN (PH), Dr Romain LEENHARDT (CCA).

Maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI)

Notre service est spécialisé dans la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) qui regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique (RCH). Ces deux maladies se caractérisent par une inflammation de la paroi du tube digestif. Dans la maladie de Crohn, cette inflammation peut être localisée à tous les niveaux du système digestif, de la bouche à l’anus, mais touche le plus souvent la fin de l’intestin grêle et le colon. Dans la rectocolite hémorragique, elle est localisée au niveau du rectum et du côlon. Elles évoluent par périodes de poussée entre coupées de périodes de rémission. Une poussée se définie par et l’apparition de symptômes digestifs et la présence de signes d’une inflammation (bilan sanguin ou autres examens). La rémission correspond à une absence d’inflammation et une cicatrisation de la muqueuse intestinale. Les périodes de rémission peuvent s’étaler sur plusieurs années si la maladie est contrôlée correctement par les traitements. En l’absence de traitement curatif, le but des traitements est de contrôler la maladie. Certains traitements sont utilisés lors des poussées pour supprimer l’inflammation et cicatriser les lésions. D’autres traitements sont utilisés pour prévenir l’apparition d’autres lésions et allonger la période de rémission, ce sont les traitements de fond. Différentes classes de traitements existent et l’arsenal thérapeutique continue de s’agrandir. Le recours à un traitement chirurgical s’envisage dans certaines situations mais n’empêchent pas toujours les MICI d’évoluer. Notre service assure le suivi, les choix thérapeutiques des formes complexes de MICI, l’accompagnement de phases difficiles (poussées sévères, période péri-opératoire, transition pédiatrie-adulte, changements thérapeutiques etc…) et s‘investit dans la recherche pour améliorer l’offre de soins et la qualité de vie des patients atteints de MICI en lien avec l’association de patients (https://www.afa.asso.fr/) et les médecins chercheurs (https://www.getaid.org/; https://www.grouperemind.org/; https://www.crsa.fr/equipe-philippe-seksik.html)

MICI- Education thérapeutique

L’éducation thérapeutique (ETP) permet d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie chez les patients porteurs de maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) en leur donnant les moyens de mieux connaitre leur maladie et leur traitement et d’intervenir dans toutes les dimensions de la vie (santé affective, physique, sociale, sexuelle et psychologique). Comprendre et connaitre sa maladie, en connaitre les contraintes, se remobiliser dans le long parcours de la vie «avec», acquérir des compétences d’auto soins (injection) sont quelques-uns des objectifs de l’ETP. C’est une étape importante de la prise en charge en particulier lors de moment clé tels que le diagnostic, la transition du milieu pédiatrique au milieu adulte, le changement de traitement, la discussion d’un traitement chirurgical ou l’acquisition  de compétences d’auto soins (injection). Ce programme est autorisé par l’ARS et tous les participants sont formés.

 

Notre équipe d’ETP est constituée de médecins, d’infirmières, d’un patient expert, d’une psychologue et d’une diététicienne. Une sophrologue participe aux ateliers. Lors d’une consultation ou en hospitalisation, votre médecin sera amené à vous proposer à participer au programme. Un diagnostic éducatif sera réalisé lors d’un entretien individuel. Un programme sera alors défini avec des séances individuelles et/ou des ateliers collectifs en présentiel ou distanciel.

MICI- Transition adolescents-jeunes adultes

Les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) touchent principalement des sujets jeunes et les formes pédiatriques diagnostiquées par nos collègues pédiatres spécialisés en gastroentérologie sont en constante augmentation.Nous avons mis en place dans le service depuis 2016, en collaboration avec les services de gastroentérologie pédiatrique des hôpitaux Armand Trousseau, Necker-Enfants malades et Robert Debré un circuit de soins dédié pour les jeunes patients atteints de MICI préalablement pris en charge en milieu pédiatrique.

Cette activité de transition permet d’assurer la bonne continuité des soins pour que le transfert se déroule dans les meilleures conditions.Après transmission préalable des éléments du dossier médical, une consultation conjointe est organisée dans le service en présence du médecin pédiatre référent et d’un des médecins du service. Les objectifs de cette consultation conjointe sont de présenter l’équipe et le fonctionnement du service, d’aborder le projet thérapeutique et la surveillance et de répondre aux éventuelles interrogations des jeunes patients et de leurs parents.

A l’issue de cette consultation, le prochain rendez-vous avec le médecin référent ou en hôpital de jour est planifié.

MICI- Endoscopie

L’endoscopie digestive occupe une place prépondérante dans la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) où elle intervient comme un outil essentiel au diagnostic mais également au cours du suivi. Elle a pour objectif d’évaluer le degré d’activité et de sévérité de la maladie ainsi que son extension sur le tube digestif.

La réalisation de prélèvements (biopsies) et de photos lors des procédures permet de mieux guider le traitement médical. L’endoscopie digestive participe au dépistage, à la prévention ainsi qu’au traitement des différentes complications liées aux MICI : dépistage et traitement des lésions pré-cancéreuses, prévention du cancer colo-rectal, dilatation endoscopique des sténoses digestives…

Les techniques endoscopiques nécessaires à la prise en charge des MICI sont multiples : gastroscopie, iléocoloscopie, entéroscopie poussée, vidéocapsule endoscopique de l’intestin grêle et nécessitent une articulation étroite avec un centre expert d’endoscopie digestive diagnostique et interventionnelle (https://saintantoine.aphp.fr/endoscopie-digestive/).

Infections intestinales

Les infections intestinales aiguës (hors Clostrioides difficile) sont extrêmement fréquentes dans la population générale, pour la plupart causées par des bactéries (notamment Campylobacteret Salmonella) ou des virus (notamment norovirus et rotavirus). Elles font suite habituellement à l’ingestion d’un aliment contaminé, mais peuvent aussi être transmises par une eau souillée (boisson, bain) ou au sein d’un foyer par une hygiène des mains insuffisante. Dans la grande majorité des cas, les infections intestinales aiguës sont bénignes et guérissent spontanément en 1 à 3 jours, avec ou sans intervention d’un médecin généraliste, qui se contente alors de prescrire un traitement des symptômes et parfois un arrêt de travail. Une hospitalisation intervient dans les cas suivants : déshydratation importante (diarrhée profuse, vomissements), en particulier chez les nourrissons et les seniors; fièvre très élevée avec frissons; terrain très vulnérable (cancer en cours de traitement, transplantation d’organe, valves cardiaques artificielles, immuno suppression sévère); symptômes inquiétants (sang dans les selles, douleurs abdominales intenses et permanentes amenant, grâce à l’imagerie et/ou à l’endoscopie digestive, à mettre en évidence des lésions inflammatoires du côlon (colite) ou de la partie terminale de l’intestin grêle (iléite). Le service a acquis au fil des années une expertise particulière dans la prise en charge des iléites et colites aiguës. Les enjeux sont ici, outre la réhydratation, de choisir une antibiothérapie probabiliste appropriée sans attendre les résultats de l’enquête microbiologique, et de déterminer dans quels cas les iléites ou colites aiguës correspondent à une première poussée de maladies inflammatoire chronique intestinale (MICI, maladie de Crohn et rectocolite hémorragique) déclenchée par une infection intestinale, voire à une première poussée de MICI brutale simulant une infection intestinale. Le service a aussi acquis une compétence particulière dans le diagnostic et le traitement des lésions gastriques et intestinales d’une parasitose intestinale émergente (anisakidose), transmise par le poisson cru consommé sans congélation préalable.

Atteinte digestive des déficits immunitaires primitifs

Le tube digestif est un organe extrêmement riche en cellules immunitaires. Leur bon fonctionnement est indispensable au maintien de l’homéostasie intestinale. Les déficits immunitaires primitifs se caractérisent par un défaut fonctionnel d’une ou plusieurs populations de cellules immunitaires ayant pour conséquence un risque accru d’infection (dont le type dépend du déficit immunitaire en question), mais aussi souvent de complications inflammatoires.Le tube digestif étant un des organes les plus riches en cellules immunitaires de l’organisme, il est très fréquemment touché par des manifestations inflammatoires au cours des déficits immunitaires primitifs. En collaboration avec le centre de référence des déficits immunitaires héréditaires (https://www.ceredih.fr/), notre service prend en charge les patients atteints de manifestations gastro-intestinales liées à ces pathologies. Les pathologies les plus fréquemment concernées sont les déficits de l’immunité humorale (déficit immunitaire commun variable, maladie de Bruton) et les déficits fonctionnels des phagocytes (granulomatose chronique septique, neutropenie congénitales, glycogenoses…).

Transplantation de microbiote fécal

Le nouveau centre de transplantation de microbiote fécale de l’AP-HP à l’hôpital Saint Antoine

La transplantation de microbiote fécal (TMF)est aujourd’hui considérée comme le traitement le plus efficace pour traiter les infections récidivantes à Clostridioides difficile. C’est aussi un traitement en cours d’évaluation dans plusieurs autres maladies comme les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique) ou le syndrome de l’intestin irritable. Cette approche innovante consiste à administrer chez un patient dont le microbiote altéré joue un rôle dans sa pathologie, le microbiote issu d’un donneur sain en vue d’exercer des effets thérapeutiques. L’activité de TMF a débuté à partir de 2012 sur les sites de l’hôpital Saint Antoine et de la Pitié Salpêtrière. Devant une demande importante et la perspective de nouvelles indications, le centre de TMF de l’APHP a été créé fin 2020 avec l’appui d’une infirmière de coordination et de personnels médicaux et pharmaciens. Ce centre est multidisciplinaire avec l’implication des gastroentérologues et des pharmaciens de l’hôpital St Antoine, d’infectiologues de la Pitié Salpêtrière et des laboratoires d’analyses microbiologiques des deux sites. L’activité de recrutement de donneurs et de préparation se fait à l’hôpital Saint Antoine qui est le 1ercentre de don de selles d’Ile-de-France. Les transplantations fécales elles-mêmes peuvent se faire en Gastroentérologie à l’Hôpital Saint Antoine ou dans tout autre service de l’AP-HP car le centre de TMF a vocation à couvrir les besoins de l’ensemble de l’AP-HP. Dans ce sens des préparations pour TMF peuvent être fournis sur demande, après validation des indications,à tout autre service de l’AP-HP. Le centre de TMF de l’APHP se développe rapidement depuis sa création, avec la mise en place prochaine de traitement ambulatoire et le soutient à de nombreuses études de recherche évaluant l’intérêt de la TMF dans de nouvelles indications.

Coordination du centre de TMF de l’APHP : Pr Harry Sokol (harry.sokol@aphp.fr)

Infirmière de coordination du centre de TMF de l’APHP : Sandrine Truong (thuman.truong@aphp.fr)

Auto questionnaire pour les donneurs potentiels : https://saintantoine.aphp.fr/suis-je-eligible-au-don-de-selles/

Autres pathologies

Adossé à la prise en charge très spécialisée en rapport avec notre expertise dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), le service a aussi vocation à assurer la prise en charge des pathologies digestives générales en aval des consultations au Service d’Accueil des Urgences (SAU). Il existe en effet à l’Hôpital Saint Antoine un SAU parmi les plus important de Paris avec 62000 passages année, avec qui notre service entretient une collaboration étroite et de confiance. Dans ce cadre, nous accueillons en hospitalisation des patients présentant des hémorragies digestives, des pathologies pancréatiques, des infections digestives, des cancers digestifs à l’occasion du diagnostic ou de complications aigues. Nous sommes amenés aussi à prendre en charge d’autres pathologies digestives telles que la maladie cœliaque, les colites microscopiques, les complications digestives post-radiques et l’exploration d’une diarrhée chronique. L’Hôpital Saint-Antoine est aussi réputé pour son service de chirurgie générale et digestive, avec une vocation historique dans la prise en charge des patients multi opérés, avec des complications post opératoires conduisant à des résections digestives étendues. Ces situations rares nécessitent parfois une réhabilitation nutritionnelle post opératoire pour lesquels nous collaborons de façons étroite

La Recherche clinique

La recherche clinique comprend l’ensemble des études scientifiques qui sont réalisées avec des patients en vue du développement des connaissances médicales. Ces recherches sont indispensables pour définir l’efficacité des nouveaux traitements, mieux comprendre les maladies, ainsi que pour identifier les facteurs de risque potentiels. A terme, elles permettent d’améliorer la santé. Notre service est engagé dans la recherche clinique dédiée aux maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI). Lors de votre prise en charge dans le service, on vous proposera régulièrement de participer à cet effort de recherche, tout d’abord en vous demandant de nous autoriser à colliger de façon anonyme vos données personnelles médicales dans notre plateforme de recherche appelée SUVIMIC mais aussi en vous demandant à certaines occasions de nous confier des échantillons biologiques (sang, selles, salive, prélèvements lors d’endoscopie ou d’une chirurgie). Si certains critères de votre maladie sont réunis, il vous sera possible de participer à des essais thérapeutiques testant de nouvelles molécules, de nouvelles stratégies thérapeutiques ou de nouvelles procédures de traitement telles que la transplantation de microbiote fécale. Votre participation à cette recherche clinique n’est évidemment pas obligatoire et à tout moment vous pourrez soit refuser d’y participer soit vous retirer d’une étude. Cela ne changera en rien votre prise en charge dans notre service. Nous restons très motivés pour faire avancer la recherche clinique qui reste un levier essentiel du progrès médical.

Microbiote intestinal

Le microbiote intestinal humain comprend une vaste gamme de micro-organismes qui ont co-évolué pour vivre avec nous, en apportant des fonctions essentielles. La diversité écologique et les variations inter individuelles sont les caractéristiques du microbiote intestinal sain et l’assemblage approprié des communautés microbiennes dans la petite enfance ainsi que leur maintien à l’âge adulte est d’une importance cruciale pour la maturation métabolique et immunitaire, le microbiote jouant un rôle à la fois dans l’éducation immunitaire et dans l’homéostasie. De nombreux facteurs environnementaux peuvent avoir des effets sur le microbiote, notamment le mode d’accouchement, l’utilisation d’antibiotiques, la réduction de la diversité alimentaire et la prise d’antibiotiques. Le microbiote intestinal étant impliqué dans de nombreux aspects clés de la physiologie humaine, il n’est donc pas surprenant que, lorsqu’il est perturbé, il puisse être impliqué dans la survenue ou la gravité de maladies. Ainsi, le rôle du microbiote intestinal a été clairement démontré dans de nombreuses maladies gastro-intestinales et extra-intestinales, notamment les maladies inflammatoires de l’intestin, le syndrome métabolique et le cancer. En collaboration avec plusieurs structures de recherche fondamentale (https://www.crsa.fr/equipe-philippe-seksik.html; http://www.fhu-pacemm.fr/), notre équipe cherche à comprendre le rôle des interactions  entre le microbiote intestinal et son hôte en situation de santé et surtout de maladie avec comme objectifs de développer de nouveaux biomarqueurs ainsi que de nouvelles stratégies thérapeutiques ou préventives. Pour cela nous nous appuyons notamment sur une collection biologique d’échantillons de selles issus des patients suivis dans notre service. Nous coordonnons également plusieurs essais cliniques de transplantation de microbiote fécal.

 

Pharmaco-épidémiologie

Les traitements immunosuppresseurs et biomédicaments ont révolutionné la prise en charge des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), notamment les anti-TNFs utilisés depuis la fin des années 90. De nouvelles classes thérapeutiques en plus des anti-TNFs sont été récemment approuvées dans le traitement des MICI et de nombreux traitements sont en cours de développement. Les résultats obtenus par les essais thérapeutiques nécessitent d’être complétés par des études en vie réelle, car certains patients ne sont pas inclus dans les essais thérapeutiques du fait de leur âge, de leurs antécédents médicaux ou la sévérité de la MICI. Par ailleurs, des effets indésirables rares mais potentiellement sévères ne peuvent pas être complètement écartés à partir des données d’essais thérapeutiques du fait du trop faible nombre de patients inclus. Depuis son transfert de l’hôpital Rothschild à l’hôpital Saint Antoine en 2003, le service de Gastroentérologie et Nutrition s’est spécialisé dans la réalisation d’études d’épidémiologie et pharmaco épidémiologie, afin d’améliorer la compréhension de l’histoire naturelle des MICI et la balance bénéfice-risque des traitements en vie réelle, dans l’objectif de proposer le meilleur traitement à chaque patient. L’équipe médicale a été notamment à l’origine des premières études montrant l’impact néfaste de la consommation tabagique sur la maladie de Crohn. L’équipe est également fortement impliquée dans des études de cohortes nationales et internationales au sein du groupe d’étude français des MICI (GETAID), telles que la cohorte européenne I-CARE incluant plus de 13000 patients dans 15 pays européens différents. Le service a développé un outil numérique innovant appelé SUVIMIC, une plateforme numérique de soins et recherche intégrée pour la prise en charge des patients atteints de MICI dont l’objectif est d’améliorer la prise en charge thérapeutique et le suivi des patients.

Maladies inflammatoires chroniques intestinales
Association François Aupetit (afa Crohn RCH) : https://www.afa.asso.fr/
Groupe d’Etude Thérapeutique des Affections Inflammatoires du Tube Digestif :
-> https://www.getaid.org/
Transplantation de microbiote fécale
GFTF : https://www.gftf.fr/
Recherche
Centre de Recherche Saint-Antoine -Microbiote, intestin et inflammation
-> https://www.crsa.fr/equipe-philippe-seksik.html
Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et de Santé Publique – Equipe PEPITES : Pharmacoépidémiologie et évaluation des soins
-> https://www.iplesp.upmc.fr/fr/team/PEPITES
Groupe REMIND
-> https://www.grouperemind.org/
Autres services de Saint Antoine
Chirurgie digestive : http://chirurgie-digestive-sat.aphp.fr/
Endoscopie digestive : https://saintantoine.aphp.fr/endoscopie-digestive/
Hépatologie : https://saintantoine.aphp.fr/hepato-gastro-enterologie/
Oncologie digestive : http://www.oncosat.com/
Radiologie : http://radiologie-saintantoine.aphp.fr/
Rhumatologie : http://larhumato.fr
Divers
Société Nationale Française de Gastro-Entérologie : https://www.snfge.org/

close
Téléphone : 01 71 97 04 28

Email : consultations.hge.sat@aphp.fr

Le secteur de consultations du service de Gastroentérologie et Nutrition se situe au 7ème étage du bâtiment Caroli. Il s’agit d’un secteur commun avec le service d’Hépatologie. Il compte 9 box de consultations, où interviennent les différents gastro-entérologues du service. Certaines consultations paramédicales s’y déroulent aussi (éducation thérapeutique, coordination de transplantation de microbiote fécal, diététicienne…). Le service dispose d’un accueil physique et téléphonique afin d’enregistrer votre arrivée et de prendre rendez-vous pour une consultation future. Par ailleurs, une infirmière est présente dans l’unité ce qui permet de réaliser sur place certains examens biologiques spécialisés notamment des prélèvements sanguins, en fonction des prescriptions médicales.

Pour prendre un premier rendez-vous dans le service, les patients doivent être en possession d’un courrier d’un médecin détaillant la situation et le motif de consultation en gastroentérologie. Ce courrier est transmis aux gastro-entérologues du service via leurs secrétaires pour déterminer si la situation relève d’une consultation dans le service et dans quel délai.

close
Samira LOURIMI DENGUIR

Du lundi au jeudi de 13h30 à 16h

Tél : 01.49.28.26.18

Mail : resomic.sat@aphp.fr

 

Notre secrétaire de coordination RESOMIC reçoit les appels et emails des patients suivis dans le service pour une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI). Elle travaille au quotidien en collaboration avec le médecin coordinateur qui est un des médecins temps plein du service pour coordonner la prise en charge rapide de ces patients. Elle s’occupe particulièrement d’organiser les consultations de semi-urgence en cas de poussée ou de nécessité d’un suivi rapproché, elle suit le traitement de certaines demandes urgentes et/ou de certains résultats (biologie, imagerie…) et informe les patients du service de leurs différents rendez-vous. Elle organise les transferts de dossiers et les consultations de transition pour les patients suivis en milieu pédiatrique. Par ailleurs, elle peut être amenée à prendre en charge les demandes de consultations rapides des médecins de ville.

close
Sandrine TRUONG, IDE

Téléphone : 01.49.28.31.66

Fax: 01.86.69.70.90

Email : thuman.truong@aphp.fr

Le rôle de la coordinatrice de transplantation de microbiote fécal (TMF) est d’organiser les TMF au sein ou hors de l’hôpital Saint Antoine, majoritairement pour des infections à Clostridioides difficile récidivantes. Elle travaille en étroite collaboration avec les médecins du centre de TMF et l’équipe de l’unité de préparation en pharmacie. Elle est l’interlocutrice principale des médecins demandeurs et du patient receveur. Elle les informe et guide sur les différentes étapes d’organisation de la TMF mais aussi dans pendant et après la TMF (procédures d’administration, surveillance post TMF…). Par ailleurs elle joue aussi un rôle important dans le recrutement des donneurs de selles (volontaires sains) et dans leur validation (analyse de sang et de selles). Elle organise la collecte et la livraison des dons en pharmacie.Elle est joignable de l’extérieur par les médecins demandeurs pour avis et validation d’une indication de TMF par les médecins du centre de transplantation fécale de l’APHP.

close